La mission

L’Association des directions d'établissements scolaires de l’Île-Jésus (ADEIJ) se donne pour mission :
 

  • de promouvoir le développement professionnel des directeurs et directrices des établissements scolaires de Laval en organisant des activités de perfectionnement et en encourageant leur participation à des activités de formation plus personnelles,
     

  • de prendre la défense des intérêts collectifs et individuels de ses membres aux plans professionnel, social et économique,
     

  • de favoriser la participation de chacun et chacune par la mise sur pied de rencontres professionnelles ou sociales,
     

  • d’établir pour ses membres des réseaux professionnels avec la Fédération Québécoise des directions d’établissement d’enseignement (FQDE) et les associations qui la composent,
     

  • de véhiculer la position de ses membres sur des dossiers qui les préoccupent,
     

  • de maintenir les liens professionnels et sociaux avec les collègues qui nous ont précédés, aujourd’hui retraités, et leur association, l’AQDER-Laval.
     

Pour atteindre ses objectifs, l’ADEIJ s’est dotée d’une structure lui permettant d’intervenir dans les différentes sphères de la vie professionnelle de ses membres et a adhéré à la FQDE, une fédération regroupant une vingtaine d’associations et forte d’un membership de deux mille membres. Compte tenu qu'elle compte plus de 150 membres, l'ADEIJ, une des plus importantes associations au sein de la Fédération, profite de 6 votes lors de l'assemblée générale de cette dernière.

Relativement à la structure, l’ADEIJ s’appuie premièrement sur le contact direct avec ses membres par les représentants élus lors de l’assemblée générale. Il y en cinq pour le primaire et cinq pour le secondaire. De plus, les membres peuvent compter sur un président(e), un vice-président(e) et un trésorier(ère). Pour les comités, ils sont au nombre de quatre et c’est à travers eux que la direction générale consulte et interagit avec ses gestionnaires: le comité des relations professionnelles (conditions d'emploi), le comité des affaires professionnelles (le perfectionnement), le comité des communications et celui de la vie associative.